Humanitaires, Verts, Alters

revue-humanitaire_couv24_2_-small200Au-delà de l’échec des négociations, le Sommet de Copenhague a montré une forte mobilisation de la « société civile » qui poursuit une forme de reconfiguration, en particulier entre les pôles environnementaliste, humanitaire/développement et altermondialiste. Entre coopération et distinction, enjeux locaux et globaux, des liens se tissent non seulement pour des plaidoyers communs mais également des actions de terrain. Les humanitaires sont amenés à reconsidérer leurs réseaux traditionnels, voire leurs modes d’action.

Lire l’article sur le site Revues.org